Articles

/Articles

Revue de presse janvier 2018 : Couples chrétien-ne-s LGBT, PMA pour toutes, …

Alice & Marie-Céline, l’amour au féminin - janvier 2018 Alice, 48 ans, aime les levers de soleil, Marie-Céline, 57 ans, préfère les couchers, mais elles vibrent au même tempo. Quand elles se sont rencontrées, il y a trois ans, l’amour leur est apparu comme une évidence. « Nous avons tout de suite su que que nous allions cheminer ensemble », disent-elles à l’unisson, mais à la cinquantaine, « on sait mieux ce que l’on désire et on va à l’essentiel ». Le 6 août 2016, elles se sont mariées. « Le mariage est un engagement fort et une protection réciproque entre les êtres aimés. Il nous rend visible aussi, et simplifie les relations avec nos intermlocuteurs. Quans on se présente, on peut enfin dire : voici Alice – ou Marie-Céline -, ma femme ». La famille, les proches étaient présent-e-s. Au fil des années, les catholiques pratiquants et leur entourage on changé de regard sur l’homosexualité. Leur projet ? Retourner à Taizé [communauté monastique oeucuménique - Saône et Loire], où elles ont passé leur voyage de noces – toutes les deux sont croyantes -. Leur espérance ? Faire grandir leur amour et, dans trente ans, se tenir encore la main dans la main. Alice & Marie-Céline sont des membres de David&Joanthan.   Les cathos ne feront pas de cadeau - janvier 2018 La Manif pour tous et autres croisés anti-PMA pour toutes bougent encore. Toujours déterminés, ils aiguisent dans l’ombre leurs arguments pour se faire entendre dans le « débat » promis par Emmanuel Macron. […] [En ce qui concerne l’accès aux origines de l’enfant] « il serait incomplet, voire malhonnête, de ne mettre en place cette disposition que pour les couples de femmes », retorque Marianne, de David & Jonathan. Et de soupirer « dans les couples homos, [...]

Accueil radical : Anthony, spécialiste du « genre catholique » et co-président de David&Jonathan

Anthony Favier, spécialiste du « genre catholique » et co-président de David&Jonathan Anthony Favier est un puits de savoir, pédagogue et à l’écoute. Spécialiste du « genre catholique » en France, il est aussi investi dans la FEDHLES, et rappelle souvent que les catholiques d’ouverture ont été des chevilles ouvrières du dialogue oecuménique. Actuellement co-président de David&Jonathan, il aime l’Eglise du Christ, dans toute sa diversité, sans faux-semblants et avec le souci d’être critique, quand nécessaire, pour l’avancement du Royaume. Joan Charras-Sancho : Anthony, tu as soutenu une thèse sur le « genre catholique ». Peux-tu nous en dire plus? Anthony Favier : Quand j’ai commencé mes études de doctorat sur un sujet d’étude catholique (la JOC-F : un mouvement de jeunesse catholique très actif dans les années 1960-1980) c’était le moment où éclataient les polémiques autour de la soi-disant « théorie du genre » qui arrivait dans les manuels de biologie. Une partie des milieux conservateurs, et pas mal d’acteurs confessionnels catholiques, critiquaient le courant des études de genre car elles menaceraient la société en relativisant le modèle hétérosexuel. Cela ne m’a pas empêché d’appliquer les outils des études de genre sur le catholicisme: un sujet parfait s’il en est. S’il y a bien une religion qui produit des discours et des dispositifs de soi pour normer les comportements de genre et sexuels, il s’agit bien du catholicisme… très jeunes, même dans les milieux ouverts et progressistes, les injonctions de genre et les mises en récit d’une vie réussie autour d’un modèle hétérosexuel conjugal sont omniprésents en catholicisme romain. Ce qui est plus surprenant c’est que ce discours se frappe souvent dans la thématique de l’ « évident »  et du « naturel ». Il y a un ordre des choses voulu dans la création, on condamne des [...]

Planète Jeunes : Contribution au prochain Synode

La synthèse des contributions françaises adressée à Rome pour le prochain synode des jeunes en octobre 2018, est parue (lien). D&J avait participé via Planète jeunes, nous sommes cités parmi les contributeurs. Si la synthèse se garde de prendre position, et se veut un état des lieux de la situation des jeunes et leur rapport à l’Eglise et la foi en France, elle rend compte des différentes sensibilités qui se sont exprimées. La situation des personnes homosexuelles fait partie des sujets sur lesquels une évolution de la posture ecclésiale est attendue par certains jeunes, « Une Eglise en mouvement, ouverte, vivante, moderne, dynamique et réactive, une Eglise qui  avance avec son temps, qui s’ouvre au monde et aux nouveaux modes de vie, une Eglise qui permet et suscite le débat. Sont évoqués de manière récurrente la place des femmes (notamment dans les  célébrations), l’accueil des divorcés remariés et des personnes homosexuelles, le mariage des prêtres... ». (§5, «Que demandent concrètement les jeunes de votre pays à l’Église d’aujourd’hui ? ») Nous avions particulièrement attirés l’attention sur la question des vocations pour les jeunes homosexuel-le-s, officiellement exclu-e-s aussi bien du mariage que de la vie consacrée ou la prêtrise. Notre contribution est reprise à ce sujet à la fin du paragraphe consacré aux vocations (§12, « Comment sont conçus les expériences et les parcours de pastorale des vocations des jeunes dans votre diocèse ? ») : « Par ailleurs pour les jeunes catholiques homosexuels envisager sa vocation n’est pas simple : « La posture adoptée aujourd’hui par l’Eglise peut être vécue d’autant plus douloureusement qu’elle ferme aux jeunes homosexuels hommes et femmes les principaux chemins de vie proposés que sont le mariage, le ministère ordonné et la vie consacrée. [...]

Jacques Fraissignes – lettre d’adieu au Conseil d’Administration de D&J (13 octobre 2017)

Jacques Fraissigne, membre de David & Jonathan depuis de trés nombreuses années est décédé. Nous publions ici une lettre qu'il a adressée au CA de notre association. […] « Je voulais vous dire merci pour tout ce que j’ai pu partager avec vous et tout ce que vous m’avez appris. Je me limiterai à ce que vous m’avez permis de découvrir dans ma foi. Le Jésus qu’on m’a proposé  pendant  mon séminaire se disait en concepts abstraits, dogmes et dévotions. Avec vous, j’ai rencontré un homme avec toutes ses contradictions, ses hésitations, ses progrès dans la compréhension du monde où il vivait et sa fidélité à la vie. Né d’une femme, il a dû apprendre les règles de la vie en société. Il a connu les troubles de l’adolescence, il a dû apprendre un métier, choisir de ne pas se marier.  Comme d’autres, il devait avoir des érections au réveil et chercher au jour le jour ce à quoi il était appelé. Un homme de chair et d’os, quoi ! Il a connu le désert, le maquis de l’époque, vrai chaudron de révoltes et de violences. On y trouvait des gens pieux, des illuminés, des zélotes de la loi, des sicaires partisans, coup de force, des gens faillis, des bandits de grand chemin. Parmi eux, il choisira ses apôtres. Tous avaient dû fuir les prédateurs romains. Il a vu un troupeau qui n’avait pas de berger et très vite, il est reconnu comme leader potentiel. On parle de lui comme « fils de Dieu, messie » qui sont les termes qui désignaient Saül, premier roi des Juifs. Mais il ne veut pas être roi ni prendre la tête de la révolte contre les romains. Pourtant, il [...]

Soirée débat D&J avec Jean-Luc Roméro – 21 octobre

D&J a organisé une soirée avec Jean-Luc Roméro-Michel le 21 octobre dernier à Paris, à partir de son livre de témoignage « SurVivant ! Mes 30 ans avec le Sida », qui a réuni une soixantaine de D&Jistes et d’ami-e-s, membres d’autres associations. Jean-Luc Roméro est le premier homme politique ouvertement homosexuel et seul élu à avoir osé révéler sa séropositivité. En tant qu’élu au conseil régional d'Île-de-France et au conseil du 12ème arrondissement de Paris, il est notamment l’auteur du rapport « Paris, ville-phare de l’inclusivité et de la diversité ».

Week-end spiritualités plurielles à Saint-Hilaire-de-Riez

Du 22 au 24 septembre derniers, nous étions près d'une de trentaine de D&Jistes à nous réunir pour notre week-end annuel spiritualités plurielles, dans un cadre magnifique en pleine forêt vendéenne, à 20 minutes à pied de la mer. Ce week-end est vraiment national car il est ouvert à tou-te-s les adhérent-e-s de D&J et à leurs ami-e-s, quelle que soit leur spiritualité. Il plaît particulièrement aux femmes, toujours très nombreuses à venir à ce week-end ! Au programme cette année : convivialité et partage, ateliers de réflexion, alternant avec des moments de détente, à l'écoute de la nature, dans cet environnement tout à fait propice au recueillement, à la prière où à la méditation. Et comme toujours les délicieux repas cuisinés par Pascal ! Comme chaque année, le déroulement du week-end laissait une grande liberté à chacun-e d'entre nous de pouvoir exprimer ses émotions, ses ressentis, ses désirs, et de les faire partager aux autres participant-e-s, à travers des ateliers dont nous pouvions librement choisir le thème. Plusieurs pistes de réflexion ou de partage ont donc été proposées, chacun-e d'entre nous choisissait l'atelier qui l'intéressait, en lien avec sa recherche spirituelle, au sens le plus large ! Vaste programme ! Les sujets ne manquaient pas : la communion avec la nature, le sens de la souffrance au cœur de nos vies, la pratique régulière de la méditation, la rencontre de soi à travers l'autre, la connexion spirituelle qui nous lie aux animaux, la relaxation par les techniques de massage, etc... Chacun-e étant amené-e à parler du sens que cela avait pour soi, de son vécu, de son expérience personnelle, de ses émotions, etc. Certains ateliers proposés n’ont pu être mis en place, une sélection a été faite en fonction [...]

Lettre ouverte de David & Jonathan suite à l’article de Samuel Lieven paru dans La Croix le 31/07/2017

"Chasteté et abstinence": pas de fatalité pour les homosexuel-le-s ! Lettre ouverte de David & Jonathan suite à l’article de Samuel Lieven paru dans La Croix le 31/07/2017   Paris, le 6 août 2017 L’article de Samuel Lieven « Aider les homosexuels à trouver leur place dans l’Eglise »[1] a suscité de vives réactions parmi les croyant-e-s. David & Jonathan, mouvement homosexuel chrétien, cité à la fin de l’article, refuse tout amalgame avec l’association Courage et s’émeut de voir placer sur le même plan, une association comme Devenir Un en Christ (DUEC), qui propose un accueil de qualité pour les personnes homosexuelles, et le très obscur mouvement « Courage », dont les pratiques psycho-spirituelles s’inspirent de « thérapies de guérison » mises en place aux Etats-Unis. Aucun amalgame ne saurait être fait entre de telles pratiques et celles de nos associations. Dans un billet du 3 août 2017, Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef de La Croix, soutient que « c’est au lecteur de juger »[2] : chacun est renvoyé à sa conscience. Cependant, nous attendons de la presse qu'elle donne au lecteur une information de qualité, nuancée et contextualisée, permettant réellement de se faire un avis éclairé. Ce n’est pas le cas ici selon nous. Les informations, mal contextualisées, ne permettent pas au lecteur de comprendre les différences entre Devenir Un en Christ (DUEC) et Courage, mouvement potentiellement dangereux, objet de plaintes aux Etats-Unis, et plusieurs fois dénoncé en France pour homophobie. Isabelle de Gaulmyn précise «qu’il ne faut pas non plus caricaturer cette seconde association, "courage", car j’ai le sentiment qu’elle se donne la chasteté comme objectif, mais ne parle pas de "guérison" de l’homosexualité, comme vous semblez le dire, mais de conversion: le vocabulaire est donc spirituel, et non médical». Or, [...]

PMA pour toutes les femmes – après le temps de la réflexion, le temps de l’action

Communiqué de presse : PMA pour toutes les femmes - après le temps de la réflexion, le temps de l’action Paris, le 1er juillet 2017 Quatre ans après l’ouverture du mariage civil et de l’adoption aux couples de même sexe, et le gel du volet concernant l’ouverture aux couples de femmes de la procréation médicalement assistée (PMA) dans un contexte de débats houleux, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis attendu. David & Jonathan salue la prise de position du CCNE en faveur de l’ouverture de la PMA à toutes les femmes [1]. Une telle mesure viendrait mettre fin à une rupture d’égalité discriminante : la différence de traitement entre les couples hétérosexuels et homosexuels face à l’accès à la PMA. Nous regrettons toutefois que l’avis du CCNE ait été rendu sans consulter les associations des personnes concernées. Des termes ambigus persistent et une distinction continue d'être faite entre la demande de couples hétérosexuels et celle des couples de femmes. Si l’on considère, que « l'ouverture de la PMA à des personnes sans stérilité pathologique peut se concevoir pour pallier une souffrance induite par une infécondité résultant d’orientations personnelles », pourquoi distinguer la prise en charge financière, qui « pourrait prendre la forme d’une contribution partielle au coût du service public », alors que la gratuité complète resterait assurée pour les couples hétérosexuels ? Nous serons attentifs-ves à ce que le Gouvernement traduise dans la loi l’avis du CCNE pour faire avancer le droit, mais aussi à ce qu’une discrimination n’en remplace pas une autre. Dans ce contexte, David & Jonathan, mouvement homosexuel chrétien ouvert à toutes et tous, déplore la prise de position de Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes [2], [...]

Semaine des fiertés 2017 de Paris à David & Jonathan

Semaine des fiertés 2017 de Paris à David & Jonathan

JAR 2017 – Croire en l’avenir

Journées Annuelles de Rencontre  2017 de David & Jonathan sur le thème de "croire en l'avenir" Cette année 2017 s’annonce compliquée pour notre planète… car le monde ne tourne pas rond, les médias nous annoncent un futur effrayant… Les droits régressent, les inégalités se creusent, le climat se détraque… Qu’est-ce qu’on devient dans tout cela ? Peut-on encore espérer de l’avenir ? Et pourquoi pas ? Et pourquoi pas des raisons de croire en un monde plus ouvert, plus fraternel, plus harmonieux ? C’est pour réfléchir là-dessus, et sur tant d’autres choses encore, que nous nous sommes retrouvé-e-s les 3, 4 et 5 juin 2017, week-end de Pentecôte, dans un cadre particulièrement calme et bucolique, dans la Drôme, sur le thème : « Croire en l’avenir ? Prendre le temps de se poser et de réfléchir ensemble ». Nous avons pris le temps d’y réfléchir ensemble, dans un cadre apaisant et écologique… Pendant deux jours paisibles, joyeux, optimistes et riches de rencontres ! De nombreux ateliers étaient proposés pour partager sur des sujets qui nous touchent, mais aussi se détendre, méditer, apprendre, découvrir les environs… Nous avons eu une table ronde avec des intervenant-e-s qui sont venus échanger autour des belles initiatives citoyennes qui font espérer un monde meilleur, dans une spiritualité renouvelée, avec un regard différent sur nos prochain-e-s. D. est venue de côte d'Ivoire pour faire un témoignage poignant sur la condition des LGBT en Afrique de L'Ouest. Un week-end riche en émotions !