Articles

/Articles

Inclusivité : Dans nos paroisses, quand on dit qu’on est LGBT, les gens veulent comprendre

Inclusivité : Dans nos paroisses, quand on dit qu'on est LGBT, les gens veulent comprendre Nicolas Neiertz, membre de l’association David & Jonathan - Garçon magazine mars/avril 2017 Extrait : « Il a développé un discours d’accueil inclusif, sans condition, quelles que soient leur orientation sexuelle ou leur identité de genre. » Ancien co-président de l’association, ce Parisien nous explique en quoi la religion catholique s’ouvre peu à peu à la société d’aujourd’hui, et quelles sont les actions de l’association qui existe depuis 45 ans. L’association est née en 1972. Quel était son but ? Nous sommes la plus ancienne organisation LGBT en France. Nous sommes un mouvement homosexuel chrétien ouvert à toutes et tous. Chaque mot compte. Nous visons toute variante du christianisme, nous sommes un mouvement mixte, et toutes les spiritualités sont les bienvenues. C’est un mouvement chrétien, mais nous sommes ouverts à l’individu, nous avons une charte humaniste. Le but au début était de vivre ensemble et de manière épanouie sa spiritualité et son orientation affective et sexuelle. C’est-à-dire de mettre au centre de la table le rapprochement (entre) religion et sexualité. Quelles sont aujourd’hui les positions claires du Vatican sur ces questions-là ? L’Eglise catholique est un univers extrêmement varié, il y a toutes les sensibilités. Le Pape François a une manière d’être catholique. Mon curé de paroisse aussi, moi aussi. On a chacun-e notre manière, et ceci forme l’Eglise, c’est l’ensemble des croyant-e-s, ce qui la fait vivre. Il y a donc plusieurs sensibilités sur la question de l’homosexualité. Le Pape François a exprimé ses positions, qui sont très différentes de celles de ses prédécesseurs. Il a différencié deux choses. La doctrine tout d’abord, qui n’est pas favorable aux questions homos, il faut être [...]

Être parent et homosexuel : le témoignage de Lionel- 17 mars 2017

Être parent et homosexuel, le témoignage de Lionel de D&J - 19 mars 2017 - 14h00 Extrait de La Voix du Nord -> lien Lionel était marié et père de deux enfants. Avant d’assumer et de révéler son homosexualité à sa famille. Il témoigne [...] sur  « Comment annoncer son homosexualité à ses enfants ». «  Il faut que je porte le flambeau pour les autres  ». Lionel, 65 ans, n’a pas hésité une seconde lorsqu’on lui a proposé de participer à l’émission "Mille et une vies", présentée par Sophie Davant et diffusée sur France 2 [...]. Lui qui a été aidé, conseillé pour assumer son homosexualité alors qu’il était marié et père de deux enfants, veut désormais «  rendre service à d’autres qui ont du mal à parler  ». «  Je me suis rendu compte que d’autres personnes étaient comme moi : parent et homosexuel-le, poursuit Lionel. Et pourtant, ils sont nombreux à ne pas réussir à faire leur coming-out et c’est très difficile de vivre avec un secret pareil  » [...] «  assumez-vous dès que possible  », résume-t-il. «  Même si ce n’est pas facile, il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt  ». Et pourtant, à écouter le parcours de Lionel, on se rend compte que même accompagné depuis des années, il n’a jamais osé révéler son homosexualité au travail… avant le jour de sa retraite. Celui qui a travaillé toute sa carrière dans la même boîte craignait, non pas le regard des autres, mais que l’on puisse lui refuser d’être en contact avec des clients. Premier amour secret à 18 ans Dans sa vie personnelle aussi, le cheminement n’a pas été simple. Il évoque ses premières sensations, un peu confuses, dans sa [...]

Journées Annuelles de Rencontre 2017 – Croire en l’avenir ?

Cette année 2017 s'annonce compliquée pour notre planète... car le monde ne tourne pas rond, les médias nous annoncent un futur effrayant... Les droits régressent, les inégalités se creusent, le climat se détraque... Qu'est-ce qu'on devient dans tout cela ? Peut-on encore espérer de l'avenir ? Et pourquoi pas ? Et pourquoi pas des raisons de croire en un monde plus ouvert, plus fraternel, plus harmonieux ? C'est pour réfléchir là-dessus, et sur tant d'autres choses encore, que la commission JAR vous propose donc de nous retrouver les 3, 4 et 5 juin 2017, week-end de Pentecôte, dans un cadre particulièrement calme et bucolique, dans la Drôme, sur le thème : « Croire en l’avenir ? Prendre le temps de se poser et de réfléchir ensemble ». Prenons le temps d'y réfléchir ensemble, dans un cadre apaisant et écologique... Pendant deux jours paisibles, joyeux, optimistes et riches de rencontres ! De nombreux ateliers vous seront proposés pour partager sur des sujets qui nous touchent, mais aussi se détendre, méditer, apprendre, découvrir les environs... Nous aurons une table ronde avec des intervenant-e-s qui viendront échanger autour des belles initiatives citoyennes qui font espérer un monde meilleur, dans une spiritualité renouvelée, avec un regard différent sur nos prochain-e-s. Comme l'année dernière, nous donnerons la part belle aux groupes locaux, aux initiatives régionales. Rendez-vous à la Pentecôte au Domaine de Chantesse, dans la Drôme, on vous attend ! __________________ Lien vers le bulletin d'inscprion -> lien Lien vers la page Journées Annuelles de Rencontre -> lien

LGBT : Peuvent-ils avoir la foi dans le coming-out ?

LGBT : Peuvent-ils avoir la foi dans le coming-out ?  (lien)  Intervention de Marie-Hélène, co-présidente de D&vid & Jonathan. Extrait : Marie-Hélène grandit entre écoles privées, catéchisme et messe le dimanche. « Dans ma jeunesse, je me suis posée des questions sur l’homosexualité, mais j’ai repoussé ce sentiment ». La native de Dijon se marie, avec un homme qu’elle aime. Trois enfants et deux petits-enfants, plus tard, ils se séparent. Un an après sa rupture avec « le seul homme » de sa vie, à 48 ans, elle «décide d’assumer, et de rencontrer des femmes ». En couple avec une autre femme, elle saute le pas. Les premiers au courant, ses enfants, « ont été étonnés, ils ont mis du temps à digérer l’information». Mais ils sont « bienveillants », tout comme ses frères et soeurs. « Le plus compliqué, l’avouer à ma mère de 80 ans. » Un soir, alors que Marie-Hélène dort dans la même chambre que sa mère, lors d’une réunion familiale, elle fait son « coming-out ». « Je lui ai tout dit, mon adolescence, mon amie actuelle. J’étais étonnée de son acceptation à mon égard. Elle était contente que je lui dise la vérité ». En vacances pendant une semaine, elles ont discuté « de (sa) sexualité et de (sa) conjointe ; un grand moment qui nous a uni ». Aujourd’hui, elle est épanouie dans sa sexualité mais aussi dans sa foi. Elle continue de prier, mais plus à l’église. Elle a renoué avec sa spiritualité grâce à une association LGBT Chrétienne, David & Jonathan. Marie-Hélène espère que l’Eglise, « qui n’accepte pas » ses amours, deviendra plus ouverte, plus inclusive, à l’image des membres de sa famille qui l’accueillent chaleureusement. [...]

Journées Annuelles de Rencontre 2017 – Croire en l’avenir ?

Lien vers le bulletin d'inscprion -> lien

En France, l’interdiction des «thérapies» de conversion n’est pas pour tout de suite

En France, l’interdiction des «thérapies» de conversion n'est pas pour tout de suite (lien)   Extrait : Anthony Favier, co-président de David & Jonathan, association LGBT chrétienne, s’inquiète de la bienveillance de la hiérarchie catholique envers Courage, une association «implantée dans les deux tiers des diocèses aux Etats-Unis», qui s’est installée depuis 2014 dans les diocèses de Paris, Toulon ou Fréjus. «Depuis trois ans, la Communauté charismatique de l’Emmanuel, un courant conservateur dans la droite ligne de la "Manif pour tous", essaye d’implanter Courage en France, raconte Anthony Favier. Ses dirigeants ne recommandent pas la "guérison" de l’homosexualité à proprement parler mais ils proposent de contenir sa sexualité.» En un mot : l’abstinence.

Sébastien de D&J : « On peut être homo, catho et bien dans ses baskets »

Extrait de l’article de Tétu 23 décembre 2016 -> lien   Sébastien est “homo, catho, bien dans ses abdos et bien dans ses baskets”. Il envisage toujours de devenir prêtre bien que le sacerdoce soit interdit aux homosexuels parce qu’”après tout pourquoi pas.” « Je viens d’une famille protestante. J’ai toujours été sensible à tout ce qui était religieux : je chantais dans la chorale, je me suis pas mal investi… Adulte, je ne me suis pas retrouvé dans l’Église protestante à cause de la spiritualité et des pratiques ; je trouvais que la foi n’était pas suffisamment approfondie. Un peu entraîné par les copains de classe, je suis allé à l’aumônerie des étudiants catholiques et petit à petit j’ai migré vers le catholicisme. » Sébastien habite à Paris et travaille à Nanterre, en proche banlieue parisienne. Chaque jour, il prie pendant une vingtaine de minutes. Le dimanche il se rend à la messe. Il a déjà animé les ondes des radios chrétiennes francophones, il a déjà organisé des pèlerinages. “Mais la plupart du temps, je me présente différemment ! Juste comme Sébastien.” Homo et catho. D’ailleurs, en témoignant aujourd’hui, il dit qu’il “joue avec le feu” car “chez les chrétiens, l’homosexualité est taboue”, même en 2016. Pour autant, il ne croit pas se cacher; il préfère dire qu’il se protège. De son entourage mais aussi des autres, lui qui n’a jamais fait de coming-out officiel car il estime qu’il n’a “besoin de la validation de personne”. Il a découvert son attirance pour les garçons lorsqu’il avait la vingtaine, en même temps qu’il approfondissait sa foi. « Moi l’homosexualité, je ne savais même pas que le terme existait. Je ne savais pas qu’il pouvait y avoir de l’affection [...]

Prévention Sida – Une campagne 2016 ciblée vers tous

Intervention de Jean-Louis, membre de David & Jonathan sur RMC - 24 nov 2016 RMC : Est-ce que vous avez trouvé ces affiches de prévention contre le sida caricaturales ? justes ? pour vous est-ce efficace ? Jean-Louis : Le sida se transmet par la sexualité. Est-ce qu’une campagne  qui ne présente aucun sexe est une campagne scabreuse ? [...] J’ai regardé ces images, et je n’ai même pas imaginé qu’il y ait quelques chose de choquant. J’ai lu des textes qui interpellent. […] RMC : Vous avez-vous-même un peu de plus de 60 ans et êtes devenu séropositif il y a quelques années. Jean-Louis : Jusqu’à présent, les campagnes n’ont pas eu de succès parce qu’elles étaient trop ciblées sur une population homogène. Vous avez des gens de tous âges qui sont contaminés et de toutes populations. Vous avez des gens homosexuels, bisexuels … Il est nécessaire d’avoir une image grand public pour cibler l’ensemble des populations. Ce sont les populations qui sont le plus en marge d’un milieu qui sont le moins informées. On présente deux garçons torses nus […] et c’est devenue une image choquante ? Ce que vous voyez dans la publicité commerciale est bien plus provocateur. […] Tous les ans, 6000 personnes sont contaminées. Il est indispensable de toucher ces personnes là où elles sont. Lien vers des extraits de l'interview -> lien Lien vers l'intégralité de l'émission-> lien

David & Jonathan sur radio Pluriel – Lyon, le 2 novembre 2016

Dans cette belle émission, Marie-Hélène et Pascal parlent de David & Jonathan. Il et elle décrivent l’accueil à D&J, chaque fois différent mais si important, et le partage, qui est l’essence de D&J. « En écoutant l’autre on peut travailler sur soi-même et faire son propre chemin. » Il et elle réaffirment que l’on peut être chrétien-ne, ou d’une autre religion, agnostique ou athée, et lesbienne, gay, bi ou trans, et  « vivre son homosexualité, vivre sa spiritualité, vivre avec et dans son corps ». Leur regard est distant vis à vis- des institutions ecclésiastiques, et sur l’homophobie qu’elles peuvent engendrer. Il et elle nous rappellent la dénonciation, par D&J et par d’autres, des actes et des discours LGBT-phobes. Marie-Hélène et Pascal nous montrent  l’importance de rencontrer les personnes, et du travail sur l’acceptation des LGBT, qui se fait sur le terrain, dans les communautés. A écouter et à réécouter !

Réaction de David & Jonathan aux déclarations du pape François sur les questions de genre- Oct 2016

Non au sexisme, à l'homophobie et à la transphobie dans nos Églises et nos écoles ! Réaction de David & Jonathan aux déclarations du pape François sur les questions de genre   Paris, le 4 octobre 2016 Le pape François a dénoncé le 2 octobre (lien) "le mal qu’aujourd’hui on fait avec l’endoctrinement de la théorie du genre", citant un exemple, infondé (lien), des "livres du collège" en France : "cela est contre les choses naturelles. Une chose est qu’une personne ait cette tendance, cette option, et aussi qu’il change de sexe. Et c’est autre chose de faire l’enseignement dans les écoles sur cette ligne, pour changer la mentalité. C’est cela que j’appelle « colonisation idéologique »". En même temps, il s’est déclaré prêt à accompagner des "personnes avec une tendance et aussi des pratiques homosexuelles" , soulignant que "les personnes doivent être accompagnées comme les accompagne Jésus. (…) Chaque cas, l’accueillir, l’accompagner, l’étudier, discerner et l’intégrer. Cela, c’est ce que ferait Jésus aujourd’hui. S’il vous plaît, ne dites pas : « Le pape sanctifie les trans ! » (…) Je veux être clair. C’est un problème de morale. C’est un problème. C’est un problème humain. Et il faut le résoudre comme on peut, toujours avec la miséricorde de Dieu, avec la vérité, (…) mais toujours comme ça, toujours avec le cœur ouvert." Une fois de plus, une autorité religieuse, tout en usant d’un discours d’accueil et d’accompagnement des personnes lesbiennes, gays, bi et transgenres (LGBT), choisit de relayer les préjugés et la propagande les plus obscurantistes, les mensonges et les amalgames, au risque de cautionner les discriminations et les violences sexistes, homophobes et transphobes. David & Jonathan, mouvement LGBT chrétien ouvert à toutes et tous, dénonce [...]