alix

/alix

About alix

This author has not yet filled in any details.
So far alix has created 2 blog entries.

/!\ REPORTÉES /!\ JAR des 1er-3 Mai 2020 à Fécamp : Vivre en SoliDaires

/!\ Du fait de la situation sanitaire, les Journées Annuelles de Rencontre sont reportées. Nous espérons pouvoir tenir notre assemblée générale lors d'un grand week-end associatif de rencontre et de formation autour des 22 et 23 août 2020. Le grand week-end national de David et Jonathan se déroulera du 1er au 3 Mai 2020 à Fécamp. Ce week-end est ouvert bien entendu aux adhérent-e-s,  mais plus généralement à toutes celles et ceux intéressé-s-s par les thématiques de l'association. Forts du succès du week-end 2019 en Corrèze sur le thème de "l'écologie, tout simplement", nous vous proposons une édition 2020 également en pleine nature avec le thème "Vivre en SoliDaires". ATTENTION ! pour une fois, les JAR ne sont pas au week-end de Pentecôte, mais le week-end des 1er, 2 et 3 mai. Elles se déroulent près de Fécamp, dans le domaine de Calètes à Colleville à 10km de la mer. Vous trouverez ci-dessous le bulletin d'inscription. De préférence, inscrivez-vous en ligne. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter la notice détaillée. Pour toute question, n'hésitez pas à écrire à inscriptions.jar@davidetjonathan.com  

PMA : le Sénat vote pour les discriminations et contre les droits de l’enfant !

PMA : le Sénat vote pour les discriminations et contre les droits de l’enfant ! David & Jonathan, association chrétienne LGBTI+, déplore les modifications votées par le Sénat sur le projet d’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. Double discrimination, double peine Le Sénat propose que le remboursement des techniques de PMA avec tiers donneur soit exclusivement réservé aux couples hétérosexuels. L’accès à la PMA deviendrait ainsi profondément inégalitaire. Le Sénat introduit dans la loi une double discrimination : Une discrimination entre les couples socialement infertiles (la PMA avec tiers donneur ne traite pas l’infertilité, elle permet aux couples stériles d’accéder à la parentalité grâce au recours au don d’un tiers) ; Une discrimination selon des critères financiers, selon la capacité pour un couple ou une femme seule à financer une PMA. Le Sénat prend la peine de distinguer entre les couples, alors même que l’enjeu financier est minime. En effet, la plupart des femmes seules ou en couple de même sexe n’auront besoin que d’une simple insémination artificielle : l’acte de procréation médicalement assisté le moins couteux. Pourquoi alors introduire cette différenciation, si ce n’est pour stigmatiser les personnes qui souhaitent accéder à la PMA sans rentrer dans un schéma hétérosexuel ? L’engagement d’une femme ne vaut-il donc rien comparé à celui d’un homme ? Le Sénat entend continuer d’imposer à la compagne de celle qui accouche de passer par une procédure d’adoption longue, complexe, et humiliante, pour être reconnue comme mère de l’enfant. Et ce, alors même que ladite compagne s’est déjà engagée devant un notaire pour accéder au processus de PMA, et que, pour celles qui sont mariées, elles se sont engagées publiquement à accueillir les enfants qui naitront dans le foyer. On [...]