Transidentité, quésaco ?

Une personne trans ou transgenre est une personne qui ne s’identifie pas au sexe qui lui a été assigné à la naissance. Un sexe est attribué à l’enfant à sa naissance sur son état civil, en fonction de l’apparence de ses organes génitaux. Une personne trans ne se reconnait pas dans cette assignation, et peut entamer un parcours de transition sociale et/ ou médicale pour mettre en adéquation son identité de genre et son identité sociale (relationnelle, administrative, apparence physique…).
Une personne qui s’identifie au sexe qui lui a été assigné à la naissance est dite cisgenre.

On parlera d’identité de genre, terme plus générique qu’identité sexuelle, définie par les principes de Jogjakarta comme « l’expérience intime et personnelle de son genre profondément vécue par chacun, qu’elle corresponde ou non au sexe assigné à la naissance, y compris la conscience personnelle du corps (…) et d’autres expressions du genre (…). »

Si la plupart des transitions implique des modifications de l’apparence physique, les parcours sont divers : les traitements hormonaux ou les opérations chirurgicales sont des outils médicaux qui permettent aux personnes trans de retrouver une identité avec laquelle elles se sentent à l’aise, selon ce dont elles ressentent ou non le besoin.

Les personnes intersexes sont nées avec des caractères sexuels (génitaux, hormonaux, gonadiques ou chromosomiques) qui ne correspondent pas aux définitions binaires types des corps masculins ou féminins. Les enfants dont les organes génitaux ne correspondent aux critères d’assignation d’un sexe sont l’objet de mutilations ou de traitements lourds dénoncés par les associations intersexes.

Certaines personnes, trans et/ou intersexes, ne s’identifient pas à un genre binaire, homme ou femme : il existe un spectre d’identités de genre dites non-binaires (agenre, genderfluid, etc.).

La transidentité n’est pas à confondre avec le travestissement, par lequel une personne revêt temporairement une apparence souvent exagérément genrée ou stéréotypée.
Le terme « transsexuel » (ou « transsexualisme »), d’origine médicale et psychiatrique, est considéré comme pathologisant et discriminant, il est à éviter.
L’identité de genre est distincte de l’orientation sexuelle : une personne trans peut être hétérosexuelle, lesbienne, gay, bie, ou asexuelle.

Les principales revendications pour les personnes trans et intersexes

• Vous pouvez les retrouver dans la rubrique « Nos revendications » du site de l’inter-LGBT

• David et Jonathan s’associe à l’Existrans, marche des personnes trans, intersexes, et de celles et ceux qui les soutiennent. Beaucoup d’informations sur des activités associatives à destination des personnes trans, partout en France, sont disponibles sur la page Facebook du collectif Existrans.

Témoignages de personnes trans

 

Pièces jointes