Spiritualité

/Spiritualité

RCF : Alsace – David & Jonathan – juin 2018

Depuis le début des années 70, cette association chrétienne accompagne les personnes homosexuelles désireuses de vivre leur foi en leur proposant un lieu d’accueil et de partage (30 juoin 2018 - lien).   Parmi les 7000 personnes qui défilaient dans les rues de Strasbourg le 9 juin dernier à l’occasion de la Marche des Visibilités se trouvaient des membres de l’association « David & Jonathan ». La journée avait commencé pour eux par un brunch suivi d’une célébration œcuménique à la paroisse protestante Saint Guillaume. Pierre et Fabien ont intégré l’association il y a cinq ans. Une manière pour eux de se réconcilier avec l’Eglise et d’assumer leur homosexualité dans un parcours de foi. Françoise elle a adhéré depuis 2002 en même temps qu’elle acceptait enfin son homosexualité. Même si dans ce défilé les membres de l’association sont considérés comme « des grenouilles de bénitiers » comme le souligne le responsable de l’association pour Mulhouse, cette journée a permis aux uns et aux autres d’affirmer des convictions qui leur tiennent à cœur. Un reportage de Marc Jonas et Antoine Thomas      

L’Eglise et l’homosexualité – Dossier du journal La Croix 21-22 avril 2018

Le journal La Croix publie un dossier sur L'Eglise et l'homosexualité (21-22 avril 2018) - lien L’Eglise et l’homosexualité – La Croix 21 avril 2018 Extraits : « Les personnes homosexuelles et leurs parents ont l’impression que l’Eglise parle d’accueil mais qu’elle les place à part ». […] De plus, « l’homophobie est encore très présente dans l’ensemble de la société, ‘reste une des causes majeures des suicides d’adolescents’ ». […] Dans l’Eglise catholique, « petit à petit, la mobilisation progresse. Jusque-là très discrets, voire cachés ou réservés à ‘certains prêtres’ connus comme ‘plus ouverts’, l’accueil et l’accompagnement des personnes et aussi des couples homosexuels sortent de l’ombre », ainsi « 35 diocèses ont ‘missioné’ des personnes ‘pour proposer des initiatives en lien avec l’homosexualité’ se réjouit Claude Besson. ». […] Le journal rappelle bien sûr la parole d'ouverture du pape François « Si une personne est homosexuelle et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour juger ? »  ainsi que son texte Amoris Laetita. "Le refus des instances diocésaines nous a blessées" Elisabeth Saint-Guily et Géraldine Beys (de David & Jonathan) Géraldine, journaliste, était mariée lorsqu’elle a rencontré  Elisabeth, doctorante en économie rurale après avoir été onze ans conseillère agricole. Les deux femmes se voyaient souvent à Avesne-sur-Helpe, et se sentaient de plus en plus attirées l’une par l’autre. « J’étais un peu dans le brouillard », se souvient Géraldine. Jusqu’à ce jour de décembre 2006 où elle révèle son amour à Elisabeth. Du fait de ses valeurs familiales catholique, Elisabeth « culpabilise » face à son attirance pour une femme mariée : « j’envisageais même de déménager ». Géraldine décide de demander le divorce en 2007. Les deux femmes s’installent ensemble en 2008. Elisabeth, très engagée dans l’Eglise – « J’ai foi en un Christ qui libère et appelle à [...]

Planète Jeunes : Contribution au prochain Synode

La synthèse des contributions françaises adressée à Rome pour le prochain synode des jeunes en octobre 2018, est parue (lien). D&J avait participé via Planète jeunes, nous sommes cités parmi les contributeurs. Si la synthèse se garde de prendre position, et se veut un état des lieux de la situation des jeunes et leur rapport à l’Eglise et la foi en France, elle rend compte des différentes sensibilités qui se sont exprimées. La situation des personnes homosexuelles fait partie des sujets sur lesquels une évolution de la posture ecclésiale est attendue par certains jeunes, « Une Eglise en mouvement, ouverte, vivante, moderne, dynamique et réactive, une Eglise qui  avance avec son temps, qui s’ouvre au monde et aux nouveaux modes de vie, une Eglise qui permet et suscite le débat. Sont évoqués de manière récurrente la place des femmes (notamment dans les  célébrations), l’accueil des divorcés remariés et des personnes homosexuelles, le mariage des prêtres... ». (§5, «Que demandent concrètement les jeunes de votre pays à l’Église d’aujourd’hui ? ») Nous avions particulièrement attirés l’attention sur la question des vocations pour les jeunes homosexuel-le-s, officiellement exclu-e-s aussi bien du mariage que de la vie consacrée ou la prêtrise. Notre contribution est reprise à ce sujet à la fin du paragraphe consacré aux vocations (§12, « Comment sont conçus les expériences et les parcours de pastorale des vocations des jeunes dans votre diocèse ? ») : « Par ailleurs pour les jeunes catholiques homosexuels envisager sa vocation n’est pas simple : « La posture adoptée aujourd’hui par l’Eglise peut être vécue d’autant plus douloureusement qu’elle ferme aux jeunes homosexuels hommes et femmes les principaux chemins de vie proposés que sont le mariage, le ministère ordonné et la vie consacrée. [...]

Week-end spiritualités plurielles à Saint-Hilaire-de-Riez

Du 22 au 24 septembre derniers, nous étions près d'une de trentaine de D&Jistes à nous réunir pour notre week-end annuel spiritualités plurielles, dans un cadre magnifique en pleine forêt vendéenne, à 20 minutes à pied de la mer. Ce week-end est vraiment national car il est ouvert à tou-te-s les adhérent-e-s de D&J et à leurs ami-e-s, quelle que soit leur spiritualité. Il plaît particulièrement aux femmes, toujours très nombreuses à venir à ce week-end ! Au programme cette année : convivialité et partage, ateliers de réflexion, alternant avec des moments de détente, à l'écoute de la nature, dans cet environnement tout à fait propice au recueillement, à la prière où à la méditation. Et comme toujours les délicieux repas cuisinés par Pascal ! Comme chaque année, le déroulement du week-end laissait une grande liberté à chacun-e d'entre nous de pouvoir exprimer ses émotions, ses ressentis, ses désirs, et de les faire partager aux autres participant-e-s, à travers des ateliers dont nous pouvions librement choisir le thème. Plusieurs pistes de réflexion ou de partage ont donc été proposées, chacun-e d'entre nous choisissait l'atelier qui l'intéressait, en lien avec sa recherche spirituelle, au sens le plus large ! Vaste programme ! Les sujets ne manquaient pas : la communion avec la nature, le sens de la souffrance au cœur de nos vies, la pratique régulière de la méditation, la rencontre de soi à travers l'autre, la connexion spirituelle qui nous lie aux animaux, la relaxation par les techniques de massage, etc... Chacun-e étant amené-e à parler du sens que cela avait pour soi, de son vécu, de son expérience personnelle, de ses émotions, etc. Certains ateliers proposés n’ont pu être mis en place, une sélection a été faite en fonction [...]

Semaine des fiertés 2017 de Paris à David & Jonathan

Semaine des fiertés 2017 de Paris à David & Jonathan

Et Dieu vit que tout cela était très bon

Et Dieu vit que tout cela était très bon Des LGBT catholiques en Europe racontent leurs parcours Par  Sandra Taylor en Hazel Barnes - Traduction de l’anglais par David & Jonathan Les témoignages des LGBT catholiques dans ce livre vous changeront la vie’, déclare Sœur Jeannine Gramick dans son prologue. Vous trouverez ici 34 récits de vie répartis en six thèmes : Famille, Chez moi dans le catholicisme ? Une vie religieuse ? Un long chemin, Événements significatifs et Promouvoir la compréhension et l’accueil. Les auteurs sont lesbiennes, gays, bisexuels, transgenre ou de genre non binaire, et leur âge s’étend de la vingtaine à plus de 80 ans. Ils sont de tous les milieux et habitent 13 pays différents d’Europe : Albanie, Allemagne, Angleterre,  Belgique, Espagne, France, Italie, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, République Tchèque et Russie. Ces récits sont à lire en silence ou à haute voix, par tout lecteur – religieux ou non, LGBT ou non. Les auteurs partagent leur vie de LGBT et de catholiques pour améliorer la connaissance, la compréhension et l’accueil des catholiques LGBT et pour faciliter le parcours de ceux qui luttent encore pour s’accepter comme à la fois LGBT et catholique. ° Autres langues -> lien ° Achat -> lien

Sébastien de D&J : « On peut être homo, catho et bien dans ses baskets »

Extrait de l’article de Tétu 23 décembre 2016 -> lien   Sébastien est “homo, catho, bien dans ses abdos et bien dans ses baskets”. Il envisage toujours de devenir prêtre bien que le sacerdoce soit interdit aux homosexuels parce qu’”après tout pourquoi pas.” « Je viens d’une famille protestante. J’ai toujours été sensible à tout ce qui était religieux : je chantais dans la chorale, je me suis pas mal investi… Adulte, je ne me suis pas retrouvé dans l’Église protestante à cause de la spiritualité et des pratiques ; je trouvais que la foi n’était pas suffisamment approfondie. Un peu entraîné par les copains de classe, je suis allé à l’aumônerie des étudiants catholiques et petit à petit j’ai migré vers le catholicisme. » Sébastien habite à Paris et travaille à Nanterre, en proche banlieue parisienne. Chaque jour, il prie pendant une vingtaine de minutes. Le dimanche il se rend à la messe. Il a déjà animé les ondes des radios chrétiennes francophones, il a déjà organisé des pèlerinages. “Mais la plupart du temps, je me présente différemment ! Juste comme Sébastien.” Homo et catho. D’ailleurs, en témoignant aujourd’hui, il dit qu’il “joue avec le feu” car “chez les chrétiens, l’homosexualité est taboue”, même en 2016. Pour autant, il ne croit pas se cacher; il préfère dire qu’il se protège. De son entourage mais aussi des autres, lui qui n’a jamais fait de coming-out officiel car il estime qu’il n’a “besoin de la validation de personne”. Il a découvert son attirance pour les garçons lorsqu’il avait la vingtaine, en même temps qu’il approfondissait sa foi. « Moi l’homosexualité, je ne savais même pas que le terme existait. Je ne savais pas qu’il pouvait y avoir de l’affection [...]

David & Jonathan sur radio Pluriel – Lyon, le 2 novembre 2016

Dans cette belle émission, Marie-Hélène et Pascal parlent de David & Jonathan. Il et elle décrivent l’accueil à D&J, chaque fois différent mais si important, et le partage, qui est l’essence de D&J. « En écoutant l’autre on peut travailler sur soi-même et faire son propre chemin. » Il et elle réaffirment que l’on peut être chrétien-ne, ou d’une autre religion, agnostique ou athée, et lesbienne, gay, bi ou trans, et  « vivre son homosexualité, vivre sa spiritualité, vivre avec et dans son corps ». Leur regard est distant vis à vis- des institutions ecclésiastiques, et sur l’homophobie qu’elles peuvent engendrer. Il et elle nous rappellent la dénonciation, par D&J et par d’autres, des actes et des discours LGBT-phobes. Marie-Hélène et Pascal nous montrent  l’importance de rencontrer les personnes, et du travail sur l’acceptation des LGBT, qui se fait sur le terrain, dans les communautés. A écouter et à réécouter !

Dossiers D&J n°5 : Solidarité – sept 2016

Dossiers D&J n°5 – Solidarité Des parcours de vie solidaires     Paris, le 18 septembre 2016 David & Jonathan est un mouvement qui propose un accueil bienveillant et inclusif, pour les personnes Lesbiennes Gays Bi ou Trans chrétiennes et en recherche. Comme d'autres acteurs de la vie citoyenne, et en tant qu’association chrétienne LGBT, nous sommes interpellé-e-s par les inégalités et l'exclusion en France et dans le monde. Des personnes LGBT, chrétiennes ou non, se tournent vers D&J, ou vers nos partenaires, parce qu'elles sont victimes de violences, exclues de leur famille ou de leur communauté de croyant-e-s. Et nous ne savons pas toujours comment répondre. C’est pourquoi, dans ce nouveau numéro du magazine de notre association « Dossiers D&J », nous avons voulu donner la parole à des personnes investies dans des actions de solidarité. Ce sont des femmes et des hommes d’origines sociales et culturelles différentes, chrétien-ne-s ou non, LGBT ou non, adhérent-e-s de D&J ou non. Les sources de leurs engagements personnels varient : certain-e-s ont traversé d’importantes difficultés personnelles, voire « l’épreuve du rien », se sont reconstruit-e-s avec d’autres et éprouvent maintenant le besoin de donner. D’autres sont poussé-e-s par la colère face aux injustices, d’autres ont reçu l’engagement en « héritage familial ». Les formes que revêtent leurs engagements solidaires sont très variées : accueil, groupe de parole, prise de responsabilité associative, militance, engagement professionnel envers des populations plus fragiles, etc. Une volonté de véritable « écoute de l’autre » est commune à toutes ces formes de solidarité. Les motivations spirituelles des personnes interrogées sont multiples : citoyen-ne, humaniste, chrétien-ne, etc. L’engagement questionne sur notre appartenance à une humanité qui nous dépasse et sur la relation à « notre prochain-e ». Nous espérons que les témoignages rassemblés ici viendront nous [...]

Réaction de David & Jonathan suite à l’attentat barbare de Saint-Étienne-du-Rouvray

Réaction de David & Jonathan suite à l'attentat barbare de Saint-Étienne-du-Rouvray   Paris, le 28 juillet 2016 David & Jonathan est consternée par les évènements tragiques de Saint-Étienne-du-Rouvray. Nos premières pensées de chrétien-ne-s et citoyen-ne-s vont aux victimes et à leurs proches. Plusieurs responsables de l'Église catholique, ainsi que d'autres religions, ont réagi en manifestant une grande dignité et en lançant des appels à la fraternité, à la paix et à l'alliance. David & Jonathan, mouvement homosexuel chrétien ouvert à toutes et tous, s'associe à cet appel. Dans ce contexte, nous sommes choqué-e-s des paroles de l’archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, qui lors de l'homélie qu’il a prononcée pendant la messe d'hommage aux victimes à Notre-Dame le 27 juillet, a notamment parlé du « Silence des élites devant les déviances des mœurs et légalisation des déviances » (1). Nous estimons qu'assimiler, de près ou de loin, la violence terroriste et le combat d'émancipation des personnes LGBT est un total contresens après la tuerie d'Orlando en Floride le 11 juin dernier et, d'une certaine manière, une insulte à la mémoire des victimes gays et de leurs ami-e-s. Nous espérons qu'il y aura de sa part des éclaircissements et qu'il récusera cette façon de faire de la récupération politique au moment où il serait plus important de nous recueillir et de nous rassembler. L'enjeu auquel nous faisons face est la défense de la paix et de la liberté, ici et ailleurs, face à la barbarie. Dans ce moment tragique que nous traversons, nous appelons tous les responsables religieux ou politiques à éviter toute forme de récupération et au contraire à œuvrer pour le rassemblement et la solidarité. David & Jonathan ___________ (1) Extrait de la déclaration [...]