Pourquoi des stages visant à « guérir » de l’homosexualité vont être interdits (lien)

Extraits : « Ici comme aux États-Unis, ces pseudo-thérapies émanent aussi bien des soignants que de groupes religieux. « Cependant, le paysage confessionnel n’est pas le même, indique Anthony Favier, co-président de David & Jonathan, l’association LGBT chrétienne. Les évangéliques, adeptes des thérapies de conversion, sont moins représentés dans l’Hexagone qu’outre-Atlantique. Ces thérapies sont donc davantage le fait de psychologues. » D’autant que l’exercice de la psychologie ou de la psychothérapie n’est pas réglementé. » […]

Dérives sectaires

« Ces méthodes font culpabiliser les jeunes LGBT, les incitent parfois à se couper de leur famille, et exercent une forme d’emprise mentale comme les sectes », ajoute le responsable de David & Jonathan.

Thérapies pour « guérir » l’homosexualité : un inquiétant vide juridique en France lien

 

Extrait : Anthony Favier, président de l’association LGBT chrétienne David & Jonathan va dans le même sens, affirmant que le phénomène a pris de l’ampleur avec l’explosion du mouvement évangélique observée en France depuis

quelques années : « C’est un mouvement moderne sur la forme mais très conservateur sur le fond, il n’y a pas d’interprétation des textes religieux, on prend la Bible au pied de la lettre, notamment en ce qui concerne la condamnation de l’homosexualité ».

Il pointe notamment le développement rapide de mouvements religieux comme « Torrents de vie »ou « Courage » qui proposent des « stages » controversés sur la réorientation sexuelle. Anthony Favier incrimine également l’augmentation de la publication d’ouvrages religieux sur la question du genre, souvent critiques envers l’homosexualité, et qui installent un terrain favorable pour le développement de ces thérapies. »

English version: France sees rise in conversion therapies to ‘cure’ homosexuality (link):

« Anthony Favier, president of the Christian LGBT association David & Jonathan, agrees. He says that the phenomenon has grown with the explosion of the evangelical movement in France in recent years. « It is a modern movement in form but very conservative in substance,” says Favier. “And there is no interpretation of religious texts.”

Favier points to the rapid development of French religious movements such as ‘Torrents de vie’ and ‘Courage’, which offer controversial ‘courses’ on sexual reorientation. Favier also highlights the increased publication of religious books on gender issues, often critical of homosexuality. »