Communiqué de presse : David & Jonathan met en cause l’approche de Mgr Aupetit sur l’ouverture de la PMA à toutes les femmes

 

Paris le 10 mai 2018

Invité de France inter le 7 mai 2018 pour s’exprimer sur le projet d’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, Mgr Aupetit, archevêque de Paris, a exprimé son opposition en jugeant qu’elle « [créerait] une situation » dont les enfants seraient « victimes ». David & Jonathan, association LGBT chrétienne, condamne cet argumentaire psychologique infondé, qui ne tient aucun compte des réalités des familles.

A défaut d’engager une démarche d’écoute à partir du vécu des familles mono et homoparentales, afin de ne pas se contenter de « regarder du balcon » comme l’a dit le Pape François, Mgr Aupetit s’est retranché derrière des considérations psychologiques, légitimant selon lui la position de l’Eglise catholique comme protectrice des enfants. Ceux-ci seraient des « victimes » d’un manque « créé » par le désir de parents ne pouvant pas avoir « naturellement » des enfants. La morale chrétienne servirait alors de garde-fou face à une « société individualiste ». Loin de protéger « le plus faible », la posture défendue par Mgr Aupetit prend en otage des enfants. Vouloir démontrer une faute morale des parents par une supposée souffrance des enfants ne nous parait pas conforme au message du Christ. C’est, de plus, extrêmement violent pour des femmes ayant mis au monde et élevé un enfant d’être ainsi accusées.

Le vécu des familles homoparentales est beaucoup plus divers, et beaucoup plus riche que cette vision proposée par Mgr Aupetit. Ces familles, comme d’autres, montrent qu’il peut y avoir plusieurs modèles de familles et que, bien loin de créer des « victimes », elles permettent à des enfants de s’épanouir, et sont une richesse pour la société. Le discours de Mgr Aupetit n’est fondé que sur des a priori et des suppositions : la grande majorité des études tendent au contraire à montrer que grandir dans une famille homoparentale ne nuit en rien au développement personnel des enfants.

Nous défendons le désir de faire famille des couples de femmes et des femmes seules, qui n’a rien d’une décision individualiste, et nous croyons que toutes les familles peuvent contribuer à « une société de la fraternité ». L’appel à fonder une famille, qui se base avant tout sur l’amour, ne peut être ainsi disqualifié et rendu impossible. En tant qu’association LGBT chrétienne, nous invitons l’Eglise catholique à s’ouvrir et à s’engager pour l’accueil de toutes les familles.

 

Le Bureau national de David & Jonathan
___________
Contact presse : copresidents@davidetjonathan.com ou 06 36 95 66 31