ImpressionNon au sexisme, à l’homophobie et à la transphobie dans nos Églises et nos écoles !

Réaction de David & Jonathan aux déclarations du pape François sur les questions de genre

 

Paris, le 4 octobre 2016

Le pape François a dénoncé le 2 octobre (lien) « le mal qu’aujourd’hui on fait avec l’endoctrinement de la théorie du genre« , citant un exemple, infondé (lien), des « livres du collège » en France : « cela est contre les choses naturelles. Une chose est qu’une personne ait cette tendance, cette option, et aussi qu’il change de sexe. Et c’est autre chose de faire l’enseignement dans les écoles sur cette ligne, pour changer la mentalité. C’est cela que j’appelle « colonisation idéologique »« . En même temps, il s’est déclaré prêt à accompagner des « personnes avec une tendance et aussi des pratiques homosexuelles » , soulignant que « les personnes doivent être accompagnées comme les accompagne Jésus. (…) Chaque cas, l’accueillir, l’accompagner, l’étudier, discerner et l’intégrer. Cela, c’est ce que ferait Jésus aujourd’hui. S’il vous plaît, ne dites pas : « Le pape sanctifie les trans ! » (…) Je veux être clair. C’est un problème de morale. C’est un problème. C’est un problème humain. Et il faut le résoudre comme on peut, toujours avec la miséricorde de Dieu, avec la vérité, (…) mais toujours comme ça, toujours avec le cœur ouvert.« 

Girotondo

Une fois de plus, une autorité religieuse, tout en usant d’un discours d’accueil et d’accompagnement des personnes lesbiennes, gays, bi et transgenres (LGBT), choisit de relayer les préjugés et la propagande les plus obscurantistes, les mensonges et les amalgames, au risque de cautionner les discriminations et les violences sexistes, homophobes et transphobes. David & Jonathan, mouvement LGBT chrétien ouvert à toutes et tous, dénonce fermement cet obscurantisme qui brouille le débat et favorise le rejet de l’autre.

Nous tenons à rappeler que les enfants n’appartiennent ni à l’Église ni à l’État. Ce sont des citoyens en devenir et des sujets de droit. À ce titre, ils ont droit à un enseignement de qualité, y compris sur les questions de sexualité, d’orientation sexuelle et d’égalité entre garçons et filles. Justement pour sortir des confusions, un tel enseignement est indispensable.

En termes d’études, le genre est un concept, un outil d’analyse, pour comprendre les comportements humains au-delà de la seule biologie. On peut en effet constater des différences de comportements des femmes et des hommes suivant les époques et les lieux. Des milieux traditionalistes voudraient que ces questions ne soient pas du tout abordées à l’école, et ont inventé une pseudo « théorie du genre » pour faire peur. C’est une grave erreur, qui laisse place au sexisme, à l’homophobie et à la transphobie, à l’ignorance et à la peur qui conduisent à des violences physiques, jusqu’à vouloir mutiler médicalement de jeunes intersexués pour leur assigner un genre de force.

Pour que tous les enfants et les jeunes soient respectés et accueillis dans la société et dans nos écoles, ils doivent recevoir une éducation adéquate en la matière, avec des mots adaptés selon leur âge. Sans cela, on ne peut ni bien éduquer ni bien accompagner pastoralement, même en ayant le cœur ouvert. C’est pour cela que David & Jonathan, association agréée jeunesse et éducation populaire, agit avec d’autres sur le terrain, pour lutter contre les LGBT-phobies auprès des jeunes et des éducateurs.

Les co-président-e-s et co-porte parole de David & Jonathan
Elisabeth Saint-Guily et Nicolas Neiertz

Mail : communication@davidetjonathan.com
Contact média : 06 36 95 66 31