David & Jonathan, membre fondateur du Forum européen des groupes LGBT chrétiens, et sa Commission internationale relaient la lettre du Forum au Pape – et son communiqué de presse associé – à l’occasion de l’Europride 2011 à Rome.

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Les chrétiens LGBT veulent que le Pape Benoît XVI défende leurs droits fondamentaux

(communiqué de presse – traduction de l’anglais par David & Jonathan)

 

Aujourd’hui le Forum européen des associations chrétiennes de lesbiennes, gays, bis et trans a envoyé une lettre au Pape Benoît XVI lui demandant un vrai respect des droits et de l’intégrité des personnes LGBT. Il demande au Pape de publier une déclaration claire contre toute violence homophobe et toute pression des autorités religieuses visant à faire subir “une thérapie réparatrice”, source de graves préjudices psychologiques. Dans cette lettre, l’Église catholique est appelée à accorder aux personnes LGBT les mêmes droits fondamentaux, à les encourager à s’engager dans une relation affective vraie avec la personne qu’ils ou elles aiment, sans avoir peur des conséquences négatives de la part de l’Eglise.

 

Le Forum européen représente 44 associations chrétiennes LGBT venant de 23 pays européens. Proposée par le groupe polonais “Faith and Rainbow”, la lettre a été approuvée durant l’Assemblée générale annuelle du Forum début mai 2011. C’est l’indicateur d’un nouvel état d’esprit au sein de l’Eglise catholique où la peur et le désespoir des personnes LGBT sont remplacés par le courage et la demande d’un dialogue ouvert.

 

Cette lettre est présentée aujourd’hui à l’occasion d’un rassemblement intitulé : “Les personnes LGBT et les Églises chrétiennes en Europe : peurs et opportunités sur le chemin de l’acceptation et de l’inclusion”, Cet événement est pour la première fois inclus dans l’Europride 2011 qui a lieu à Rome du 1er au 12 juin 2011. Cette conférence est organisée par l’association italienne “Nuova Proposta”, membre du Forum européen, et en collaboration avec le Forum européen. L’un des intervenants à cet événement est John McNeill, l’un des pères fondateurs de la théologie gay, qui a été exclu de l’ordre des jésuites à cause de son homosexualité.

 

Contacts

Michael Brinkschroeder (Munich / Germany) – Co-Président du Forum Européen – michael.brinkschroeder [at] web.de, Tel. +49 177 5526962

Diane Xuereb (Netherlands / Malta) – Co-Présidente du Forum Européen – xuereb.diane [at] gmail.com, Tel. +31 610760583

Andrea Rubera (Nuova Proposta / Rome) – Organisateur du programme “Foi et homosexualité” Europride 2011 –arlock965 [at] yahoo.it, Tel. : +39 335 7510922

Andrea E. Krueger – (Network of Catholic Lesbians -Germany) – Relations publiques pour la Conférence 2011 à Berlin du Forum européen –aekrueger [at] gmx.net, Tel. +49 6071 618236

 

Les membres du Forum européen des groupes LGBT chrétiens :

Adverta Evangeliska Draudze (Latvia), The Anglican Clergy Consultation (UK), Arcus (Finland), Associació Cristiana de Gais i Lesbianes de Catalunya (ACGIL) (Spain), AG (Arbeitsgemeinschaft) Schwule Theologie e.V. (Germany), “C+H” (The Lesbian and Gay Christian Group of Geneva) (Switzerland), Changing Attitude (UK), Church of St Cornelius (Ukraine), CooL (Christliche Organisation von Lesben) : (Switzerland), Courage (UK), La Communauté du Christ Libérateur (Belgium), David & Jonathan (France), Drachma (Malta), Riks EKHO (Sweden), Evangelical Fellowship for Lesbian and Gay Christians (UK), Faith and Rainbow (Poland), FELGBT-The Spanish Federation of Lesbians, Gays, Transsexuals and Bisexuals (Spain), Ganymedes (Slovakia), Gei Kristlaste Kogu (Estonia), Gruppo del Guado, (Italy), Gionata (Italy), Gruppo Varco-Refo (Italy), HomoDiversus (Moldova), Homosexuelle und Glaube, Wien (HUG) (Austria), HuK (Germany), Labrystheia, Netzwerk Lesbischer Theologinnen in und nach der Ausbildung (Germany), Landelijk Koördinatie Punt groepen kerk en homoseksualiteit, (Netherlands), Lesben und Kirche, Ökumenische Arbeitsgemeinschaft (Germany), Lesbian and Gay Christian Movement (UK), Lesbische und Schwule Basiskirche Basel (Switzerland), Light of the World (Russia), Maria und Martha Netzwerk, (Germany), Metropolitan Community Church, European District region 4, Metropolitan Community Church Region 5 (România), Netwerk Mirre (Nederlands), Netzwerk Katholischer Lesben (Germany), Nuova Proposta (Italy), Open Church Group (Norway), Projekt Schwul und Katholisch in der Gemeinde Maria Hilf or PSK Maria Hilf, Frankfurt (Germany), Quest (UK), Roman Catholic Caucus in the LGCM (UK), We for Civil Equality (Armenia), Werkverband van Homotheologen (WHT) (Netherlands), Werkverband van Katholieke Homo – Pastores (WKHP) (Netherlands), Zwischenraum (Switzerland)

 

The European Forum of LGBT Christian Groups :

Urgerplein street 16-b nl-3033 bv – Rotterdam (The Netherlands) – www.euroforumlgbtchristians.eu

 

Lettre au Pape Benoît XVI :

(traduction de l’anglais par David & Jonathan)

 

Sa Sainteté Benoît XVI Saint-Siège 00120 Cité du Vatican Italie

Berlin, le 7 mai 2011

 

Très Saint Père,

 

Les chrétiens LGBT attirent l’attention de Votre Sainteté sur les Droits de l’Homme

 

Nous demandons à Votre Sainteté de condamner les actes de violence contre les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les personnes transgenres (LGBT), et de permettre la dépénalisation des actes homosexuels à travers le monde.

 

Le silence de Votre Sainteté est interprété par ceux qui ont recours à des actes de violence, de torture et d’assassinat comme une forme d’approbation de leurs actes criminels.

 

Par exemple, en janvier 2011, David Kato, militant des droits des personnes LGBT a été brutalement assassiné en Ouganda. Les violence, torture et assassinat de personnes LGBT sont, hélas, courants dans différentes parties du monde et leurs auteurs sont souvent convaincus qu’ils se conforment à la volonté de l’Église catholique. Cette opinion a été aggravée par le fait qu’en décembre 2008, le Saint-Siège a refusé de soutenir la déclaration des Nations-Unies sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Cette déclaration incluait un paragraphe appelant les États à s’assurer que l’orientation sexuelle ou l’identité de genre ne puissent être, en aucune circonstance, le fondement de condamnations criminelles, en particulier d’exécutions, d’arrestations ou de détentions.

 

De plus, nous vous demandons de fournir des éléments de discernement à tous les Chrétiens concernant les passages de la Bible qui sont utilisés pour justifier ces actions horribles. Les versets préconisant la mise à mort des personnes ayant des rapports sexuels avec une personne de même sexe (comme les versets soutenant l’esclavage !) ne doivent plus être interprétés littéralement.

 

Il existe, encore aujourd’hui, une forte pression de la part de certains membres du clergé catholique à l’encontre des Chrétiens LGBT pour les soumettre à une « thérapie réparatrice » afin de changer d’orientation sexuelle. Cette position, ainsi que la demande expresse de l’Église de vivre dans l’abstinence, conduisent à de nombreux drames, y compris des suicides et des dépressions chez certaines personnes – notamment des adolescent(e)s – essayant d’obéir aux enseignements de l’Église et de suivre ces préceptes à la lettre.

 

Selon des études récentes en psychiatrie et psychologie, l’orientation sexuelle ne peut être changée, et de telles tentatives conduisent généralement à de graves traumatismes psychologiques. Le célibat ne peut donc être imposé à des personnes qui ne se sentent pas appelés à ce style de vie.

 

On ne peut refuser aux Chrétiens LGBT leur droit fondamental à une relation amoureuse avec une autre personne quel que soit son genre.

 

Puisque les scientifiques ont démontré que l’homosexualité était une variante de la sexualité, nous demandons que cette reconnaissance scientifique soit incluse dans l’enseignement de l’Église.

 

Par conséquent, nous demandons instamment à Votre Sainteté de veiller à ce que l’Église ne préconise plus de thérapies aux personnes homosexuelles, mais qu’elle leur permette de mener leur vie au sein d’une relation affective fidèle.

 

Les avantages au niveau personnel et social de ce choix de vie sont les suivants : une vie heureuse, une meilleure santé mentale, une vie professionnelle réussie et une plus grande attention aux autres. Sinon, la vie se transforme en une existence triste, accompagnée de multiples thérapies psychologiques et psychiatriques ratées, la perte de la foi en Dieu, en l’Humanité et en l’Amour. Ces conséquences sont fréquemment décrites dans des lettres et témoignages provenant de Chrétiens LGBT.

 

Dans le monde entier, de nombreuses personnes lesbiennes, gays et trans vivent une relation basée sur l’amour, la fidélité et le respect. Comme dans une relation adulte hétérosexuelle, l’amour est d’abord une expérience spirituelle, puis secondairement une expérience purement physique. Malheureusement, à cause de préjugés trop bien ancrés et d’un manque de compréhension, l’homosexualité est associée par beaucoup, encore aujourd’hui, à une pratique physique de l’amour.

 

En se référant à votre déclaration de décembre 2008 à propos de la protection de l’humanité comme écosystème, tel une forêt tropicale, nous pouvons dire que les personnes LGBT sont une espèce moins courante mais constamment présente dans l’écosystème. Et comme nous le savons tous, chaque espèce est importante et nécessaire pour assurer l’équilibre que Dieu a créé.

 

Nous demandons à Votre Sainteté de reconsidérer la position de l’Église concernant les relations de personnes de même sexe et transgenres et d’accepter la Bénédiction de ces unions dans l’Église.

 

Nous demandons à Votre Sainteté qu’elle cesse d’encourager les parlementaires catholiques à voter contre les lois autorisant des unions de même sexe.

 

Les unions de personnes de même sexe et transgenres ne sont pas dangereuses pour l’existence de la famille traditionnelle mais, en réalité, soutiennent et réaffirment les valeurs du mariage et de la famille.

 

Le rejet que subissent les jeunes LGBT de la part de leur famille et au sein de l’Église perturbe presque toujours le développement de leur personnalité. Les répercussions sont souvent dramatiques et prennent souvent l’aspect de tentatives désespérées d’entrer dans le moule d’un mariage hétérosexuel (la plupart du temps vouées à l’échec) ou de cacher leur orientation sexuelle en entrant dans des séminaires ou dans des communautés religieuses, alors qu’ils (ou elles) ne sont pas nécessairement poussé(e)s par une vocation personnelle.

 

Pour ces raisons, il est important pour l’Église de créer une atmosphère bienveillante et sereine pour permettre un ’coming out’ réussi.

 

Le catéchisme de l’Église catholique stipule que les personnes homosexuelles doivent être traitées avec respect, compassion et tact. Respect et tact devraient être donnés à tout le monde quelles que soient son orientation sexuelle et son identité de genre. Si c’était vraiment le cas, alors la compassion ne serait pas nécessaire. Les comportements et les idées homophobes sont particulièrement insoutenables lorsqu’ils sont le fait de Chrétiens, membres du clergé ou laïcs, et ne sont pas en accord avec l’expression du respect de l’Autre que le Christ nous a enseigné.

 

Que Dieu garde Votre Sainteté et que l’Esprit Saint vous envoie Sa lumière.

 

Diane Xuereb (Pays-Bas / Malte) et Dr. Michael Brinkschröder (Allemagne) (Co-Presidents du Forum Européen des groupes chrétiens LGBT, au nom des groupes membres.)