COMMUNIQUE DE PRESSE

 

David & Jonathan, qui soutient la proposition française à l’ONU en faveur de la dépénalisation universelle de l’homosexualité, est révolté contre la position du Vatican.

 

David & Jonathan, mouvement homosexuel chrétien, se réjouit de la proposition française à l’ONU en faveur de la dépénalisation universelle de l’homosexualité, et soutient les associations LGBT italiennes qui manifestent contre la position du Vatican.

 

L’association est révoltée par ces quelques clercs retranchés au Vatican qui font apparaître l’Eglise catholique dans le même camp que les pays qui torturent et exécutent pour cause d’homosexualité. Le Vatican ferait-t-il le jeu de ces pratiques barbares ? En tout cas, sa position fait clairement obstruction à la lutte, de par le monde, contre ces discriminations, violences, tortures, meurtres et exécutions. Et ce, au moment même où l’on célèbre les 60 ans de la Déclaration universelle des droits de la personne.

 

Pour le Vatican, la proposition française va « devenir un instrument de pression ou de discrimination (sic) à l’égard de ceux qui considèrent le mariage entre un homme et une femme comme la forme fondamentale et originelle de la vie sociale. » Certes la famille, au sens du Vatican, est une institution des plus respectables mais faut-il l’idolâtrer au point d’ignorer tous les autres statuts de la vie adulte et toutes les autres formes de fécondité ? Combien de gays et de lesbiennes, qui n’ont pas le choix de se marier, contribuent-ils à créer de la vie dans l’homoparentalité, par leur engagement dans l’action sociale, l’éducation, l’action humanitaire et jusque dans les rangs du clergé ?

 

Le pape Paul VI, dans un discours à l’ONU en 1965, voulait une Eglise « experte en humanité ». Que sont devenues les ouvertures humanistes du concile Vatican II ?

 

David & Jonathan – 15 décembre 2008