Jamaica Kincaid est l’aînée d’une famille de quatre enfants qui vit modestement à Antigua, aux Antilles. Son petit frère, Devon, a treize ans de moins qu’elle. Elle fait ici le récit de la lente agonie de cet homme, atteint du sida. Au gré de ses visites, des épisodes familiaux resurgissent avec brutalité. Une tendresse profonde, qu’on refuse de s’avouer, finit par jaillir … mais n’est-ce pas trop tard ? En Europe, on parlerait de « récit psychologique ». Mais ici, les mots se doivent d’être plus simples : ce texte est à la fois un voyage intime, sans concession, au coeur de la relation entre deux êtres, et une réflexion profonde sur la mort.