COMMUNIQUE DE PRESSE

 

L’association David & Jonathan a pris connaissance des soupçons qui pèsent sur les pratiques thérapeutiques de Tony Anatrella, prêtre et psychanalyste, qui aurait abusé de sa situation d’autorité (Golias n° 110, septembre- octobre 2006).

 

En première ligne du combat homophobe, Tony Anatrella s’est illustré depuis longtemps par l’extrême violence et l’outrance de propos contestables et indéfiniment ressassés comme le prétendu refus de l’altérité, l’immaturité affective de tous les homos ou la menace que ferait peser l’homosexualité sur l’équilibre de la société civile.

 

Malgré les interrogations que pouvait susciter son discours univoque, la hiérarchie catholique a placé et maintenu Monseigneur Anatrella en situation de quasi exclusivité pour dispenser la parole officielle des évêques de France sur l’homosexualité, alors même que ses propos étaient vivement contestés par nombre de psychanalystes, de religieux ou de théologiens.

 

Compte tenu des nouveaux éléments, Monseigneur Tony Anatrella restera-t-il le porte-parole officiel ou officieux de l’Église catholique de France, voire même du Vatican, sur tout sujet concernant l’homosexualité ?

 

Contact : François Lutt 06 73 60 98 04